AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le calme avant la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Micah Perenara

Messages : 445
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: le calme avant la tempête    Jeu 22 Déc - 15:55


La douleur est vive, son corps tout entier a subi les pires maux qui existent et pourtant, jamais il n’a supporté un poids, une telle force, comme Atlas portant le poids du monde sur ses épaules. Un vent glacial lui raclait la gorge alors qu’il tentait de respirer, lui qui étouffait de détresse. Cette arme plantée sur sa tempe, elle ne l’effrayait pas. Son doigt sur la crosse était prêt à appuyer. Il ferma les yeux un instant, prenant une profonde inspiration, c’était le moment. Jamais il n’avait pleuré. Aussi longtemps qu’il s’en souvienne, Micah n’avait jamais baissé sa garde, n’avait jamais montré une once de sensibilité, de fragilité, pas même lorsque tout était noir autour de lui. Et il avait fallu que la petite aristocrate bouleverse tout son monde, transforme sa force en faiblesse et le mette à nu devant tout le monde. Solange. Elle n’a aucune idée de ce qu’elle a provoqué en lui. A chaque fois qu’elle lui a demandé plus, elle n’a pas fait attention, elle n’a pas réalisé, qu’elle avait déjà tout. A chaque fois qu’il a posé un regard sur elle, son cœur a raté un battement. Lorsqu’il lui a pris sa virginité, il lui a promis l’éternité. Jamais il n’avait été aussi doux avec une femme. Il avait fait en sorte qu’elle se souvienne de ce moment, qu’elle oublie qu’il le lui avait demandé en échange d’un service rendu. Elle n’a pas compris que lorsqu’il partait s’exiler après une dispute, c’était pour faire exploser la frustration que cela provoquait en lui. Elle n’a pas remarqué la jalousie qui s’est instaurée en lui le jour où il l’a vue se rapprocher de Sonny. Elle n’a pas pu lire dans ses pensées, à chaque fois qu’il la possédait, qu’il s’unissait à elle, ces dernières prononçaient son nom à l’unisson et murmuraient un ‘je t’aime’ inaudible. Solange elle est la reine de cœur. Il ouvre les yeux, il se rend compte que Solange a fait plusieurs pas en avant, que l’autre gars, il n’est plus là. Il s’est fait la malle. Apeuré, laissant Solange face à un dégénéré atteint de la maladie d’amour. Pourtant, elle ne semble pas le craindre. Elle lui parle, elle s’approche doucement, elle essaie de le rassurer, de l’apaiser, mais les sanglots de Micah semblent inarrêtables. Il renifle péniblement. Il pose un regard défait sur elle, et elle le rejoint alors qu’elle se lance dans une tirade, mais immédiatement il secoue la tête comme en désaccord avec elle, baissant toutefois son arme. Il sait ce qu’il a vu. Il est sûr de lui. Et puis, il sait également ce qu’il a entendu, elle lui a dit qu’elle méritait mieux que lui. Pourtant, tout ce qu’elle lui dit est touchant, sublime même. Une belle déclaration qui ferait fondre tout le monde. Même lui, l’handicapé des sentiments. Gêné par la présence des larmes de la jeune femme, il avance le bout de ses doigts abimés vers les larmes de la jeune femme, qu’il sèche en remontant son doigt jusqu’à ses prunelles. « Je ne mérite pas que tu pleures pour moi. » Qu’il souffle doucement, déglutissant toujours avec difficulté, encore dépassé par les événements. Il l’aime, mais il est incapable de le répéter. Il l’aime, mais il n’est plus sûr d’être essentiel pour elle. Et si au contraire, il lui était nocif ? Jamais il n’a douté de lui-même de la sorte. Ca lui semble tellement impossible. Et pourtant, Solange le réclame. Elle n’a pas de difficultés à le lui dire, le lui répéter inlassablement. Elle l’aime. Lui et pas un autre. Pas ce couard de Louis qui est parti à grandes enjambées. Pas Sonny. Lui, Micah. En un instant, elle a dissipé ses doutes, elle a immiscé en lui ce sentiment bizarre quand son ventre se noue et qu’une douce chaleur se répand en lui à la vitesse d’un poison. Alors, d’un geste d’un seul, il prend le visage de la ravissante Blondeau entre ses mains et comble la distance entre leurs lèvres pour lui faire comprendre qu’il l’aime, une fois de plus, qu’il n’a jamais joué avec elle. Que la seule fois où il est allé voir ailleurs était une grossière erreur pour l’empêcher de s’enchainer à elle. L’arme gît à leurs pieds, il s’abreuve du souffle de sa petite amie, malgré leurs joues humides, souillées par leurs pleurs partagés. Il n’a qu’une envie, rentrer chez eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Solange Blondeau

Messages : 491
Date d'inscription : 22/12/2016
Avatar : Bryden Jenkins

MessageSujet: Re: le calme avant la tempête    Jeu 22 Déc - 17:05

Solange s’enivre du baiser de l’homme qu’elle aime et qui l’aime en retour ! Ce n’est pas beau ça ! Elle sait parfaitement qu’il ne le dira pas ou plus ! Elle enregistre bien en elle ses mots, ce sentiment de bonheur qu’elle ressent, parce qu’elle sait que Micah, ce n’est pas un mec romantique, il est même si on peut dire avare des compliments. Solange ne lui demandera plus jamais plus, parce qu’au final, elle a déjà tout ce qu’elle souhaite. Il a fallu qu’ils vivent un tel drame pour que son petit cerveau en prenne conscience. Il a fallu qu’elle voie l’arme sur la tempe de son petit ami, sa détresse pour prendre conscience ! La jeune femme l’embrasse avec urgence, sans retenue, sans se soucier des gens qui pourraient les observer, comme s’il ne s’agissait que d’un rêve. Un rêve dans lequel, elle allait se réveiller dans peu de temps, qu’elle se retrouverait seule dans son lit dans sa vieille chambre d’adolescente. Elle avait peur que tout ça soit juste une invention de son esprit pour combler sa solitude. Solange a toujours était seule, depuis toujours au final, elle n’a jamais eu personne. Il y a peut-être eu Constance, mais ça n’a duré qu’une dizaine d’années et elle n’était pas là toute la journée avec elle. Depuis que Micah est entrée dans sa vie, ou elle dans la sienne, la jeune femme se voit mal retourner dans son monde triste et fade. Il est évident que tout ce temps passé ensemble, à se parler, à s’engueuler, à s’unir à remplis la vie de la jeune femme. Au final en l’espace de quelques mois, elle s’est sentie plus vivante, moins seule que depuis sa naissance. Elle sait qu’elle compte pour quelqu’un ! Parfois quand elle avance qu’il n’a qu’à se casser, qu’elle est mieux sans lui, c’est un mensonge ! Elle s’est habituée à lui et ne peut plus s’imaginer un instant sans lui. Le vent glacial vient lui rappeler qu’elle n’est pas grandement vêtue et qu’on est en décembre. Ce n’est pas l’idée qu’elle a eu du siècle à sortir en legging et avec un simple boulon. Solange se colle un peu plus à Micah, quand elle reprend enfin sa respiration, la demoiselle se calle dans son cou. La blonde murmure alors à l’oreille de son copain. « J’ai froid et je crois que j’ai un peu trop bu » elle a un peu honte d’elle sur le coup. Jusqu’à ce soir, elle n’avait jamais bu de l’alcool. Bon, c’est un peu faut, elle en avait déjà bu, pour des soirées mondaines où ses parents étaient obligés de l’amener, pour faire bien, vous comprenez ! De plus, ce n’était pas très conseillé de boire énormément d’alcool quand on est diabétique. Pardonnez là, elle a une excuse, elle était en colère et perdue. Elle n’aurait jamais bu autant d’elle-même, puis pour sa conscience, c’est bien de préciser que c’est la faute de Louis, c’est lui a à insister pour payer leurs verres. « Est-ce qu’on peut rentrer à la maison ? » Elle reprend sa place initiale, embrasse une nouvelle fois les lèvres de Micah et attend sa réponse avec un doux sourire, les yeux encore un peu humide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Micah Perenara

Messages : 445
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: le calme avant la tempête    Jeu 22 Déc - 18:18


Solange a de la ressource. Elle se nourrit du peu qu'il lui offre. Cette fois était peut-être la seule et unique fois qu'il lui dirait ces trois mots auxquels elle accordait une grande importance. Et pourtant, elle semblait s'en satisfaire, comme résignée mais à la fois enchantée qu'il l'ait dit au moins une fois. Micah, lui, ne réalise pas totalement. Tout ce qu'il sait, c'est qu'il a failli la perdre et qu'il n'aurait pas pu s'y faire. Sonny l'avait compris. Il avait Solange dans la peau, et de la voir avec un autre l'avait fait vriller à un point impossible à imaginer pour lui. S'il s'était calmé là, contre elle, à capter ses lèvres comme si sa vie en dépendait, comme si le temps autour d'eux n'avait plus d'importance. Le souffle chaud de la jeune femme vient atteindre l'oreille du jeune homme alors qu'elle lui avoue avoir froid et qu'elle a également bu. Si le premier paramètre est important, le second l'est davantage. Elle a joué avec sa santé pour un type qui avait pris les jambes à son cou à la première difficulté. Fronçant les sourcils, Micah marque on inquiétude par de la frustration. C'est de sa faute quelque part. "T'as bu combien de verres?" Elle se doit d'être irréprochable. En temps normal il lui aurait reproché son attitude et lui aurait balancé qu'elle allait retourner à l'hôpital à cause de ses conneries, mais cette fois, il s'abstint. A sa demande en revanche, il acquiesce, la laissant lui dérober un dernier baiser. "On va rentrer. On va tester ta glycémie en arrivant."Il ramasse le pistolet qui git toujours à ses pieds et le met dans sa poche arrière. Et puis, Micah, qui n'est pourtant pas bien vêtu puisqu'il ne porte qu'une simple petite veste à capuche par dessus son t-shirt, retire sa veste qu'il passe autour de Solange avant de placer ses mains de sorte à la porter dans ses bras, la collant contre lui pour la protéger du froid alors qu'il sent déjà le froid glacial gagner ses bras. Il avance pourtant sans se poser de questions, silencieusement, en direction de l'appartement de Solange où elle pourra se réchauffer. Après plusieurs minutes de marche, il extirpe la clé de sa poche et ouvre la porte sans lâcher sa petite-amie qu'il ne dépose qu'une fois à l'intérieur. Quand il rentre dans une des pièces, il constate que les résidus de sa colère se trouvent toujours là. Tout est sans dessus dessous et il se pince les lèvres, cherchant à ranger comme pour se faire pardonner. "Teste ta glycémie." Qu'il ordonne presque alors qu'il ramasse le foutoir qu'il a mis. Et puis, il ouvre le placard et en extirpe une couverture qu'il pose immédiatement sur les épaules de Solange pour la réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Solange Blondeau

Messages : 491
Date d'inscription : 22/12/2016
Avatar : Bryden Jenkins

MessageSujet: Re: le calme avant la tempête    Jeu 22 Déc - 18:18

Il a l’air contrarie quand Solange lui annonce qu’elle a bu ! Elle ne devrait pas, elle le sait ! Si elle boit de trop ça fait monter sa glycémie et c’est mauvais pour sa santé. Il n’y a pas si longtemps, elle lui avait dit qu’elle en avait marre de faire des séjours aussi longs à l’hôpital ! « Je crois que j’en ai bu 4 ou 5, je n’ai pas l’habitude de boire… je t’en voulais et j’ai fait encore une bêtise … » La première bêtise avait été le lendemain de leur premier nuit ensemble, la nuit où elle avait perdu sa virginité pour qu’il offre son aide ! Les Blondeau avaient conditionné leur fille à se sentir coupable dès qu’elle appréciait un peu trop une chose. Elle avait aimé Constance et ses parents lui avaient enlevé. Il y a avait eu quelque année après le piano ! Même si c’était premier pratique avec Micah avait été douloureuse, après quelques instants, elle avait apprécié l’acte ! Comme c’était une chose taboue à la maison, elle s’était réfugiée dans la nourriture et avait fait une importante crise qui l’avait amené à l’hôpital ! C’est d’ailleurs à ce moment-là, par le biais de message, qu’elle a fait un peu plus connaissance avec celui qui est aujourd’hui son petit-ami. « Non, tu vas av… » La jeune femme ne peut finir sa phrase qu’elle est déjà dans les bras de son petit-ami. Elle se blottit naturellement contre lui, pour qu’il n’attrape pas la crève à cause d’elle. Il manquerait plus que ça, il serait lui dire que c’est sa faute ! Le trajet fut assez rapide, elle n’habite pas loin ! Une fois à l’intérieur, elle constate les dégâts qu’il a causés après son départ. Elle ne peut pas lui en vouloir, « 1,79g/l c’est presque la limite, mais c’est rien ! Faut juste que je prenne un peu d’insuline. » Elle tente de se redresser de la chaise sur laquelle elle s’est installée, mais sa tête lui fait un mal de chien. Promis, elle ne boira pas autant la prochaine fois qu’il l’énerve ! Elle ira se défouler autrement, peut-être par un peu de sport ! Solange n’a qu’une seule et unique solution, c’est Micah. « Micah laisse tombé, c'est pas grave pour la pagaille ! Est-ce que tu peux m'attraper mon injection, c’est dans le bac à légumes et est-ce que ça te dérange de me la faire ? j'ai trop bu et j'ai peur de me rater ! » Solange est un peu gênée, elle n’a pas l’habitude de se piquer devant lui. En général, il est déjà parti courir quand elle le fait. il sait qu'elle le fait, les marques de piqûres sur son corps le prouve, Micah le voit quotidiennement, mais elle ne sait pas ça la gêne de faire ça devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Micah Perenara

Messages : 445
Date d'inscription : 22/12/2016

MessageSujet: Re: le calme avant la tempête    Jeu 22 Déc - 18:19


Se sachant attaché plus que de raison à elle, il en veut à la jeune femme de ne pas considérer sa maladie et d’agir sans réfléchir. S’il lui était arrivé quelque chose, jamais il ne se le serait pardonné. « Le refais plus. On joue pas avec sa santé. » Qu’il lâche, presque froid comme le temps qu’il fait dehors. Si elle voulait lui en vouloir, elle devait passer ses nerfs sur lui, pas sur elle. Le froid glacial l’étreint alors qu’il lui passe sa veste, mais ça n’a rien d’intolérable pour celui qui a longtemps trainé dehors aux côté de Sonny par tous les temps et qui n’a jamais mis la moindre doudoune pour se tenir chaud. Il marche rapidement, porter Solange est loin d’être une contrainte, elle ne pèse pas bien lourd pour le jeune homme qui progresse sans encombre, en silence, jusqu’à l’appartement de la belle où il réside accessoirement. A l’annonce de la glycémie de la jeune femme qui minimise en disant qu’il ne s’agit rien de grave, il lève les yeux au ciel. Il n’est pas dupe, il sait qu’une glycémie normale est entre 0.70 et 1.10. Un diabétique se trouve au dessus de 1.26 g/L mais la jeune femme est loin de ces normales. « Ne me dis pas que c’est limite, c’est déjà beaucoup trop haut. » Qu’il râle alors qu’il tente de nettoyer le bordel qu’il a lui-même provoqué un peu plus tôt sur le coup de l’énervement. Il ne range qu’en surface, il est conscient qu’il y a bien plus important à faire à l’heure actuelle et c’est s’occuper de Solange qui, mine de rien, l’inquiète sérieusement. Il hausse les épaules alors qu’elle lui demande de lui faire son injection. « Non, ça me dérange pas. C’est quoi c’est sous-cutané c’est bien ça ? » Qu’il demande craignant de faire une bêtise. Il pose tout de suite tout ce qu’il est en train de faire. Il sait qu’il faut agir vite, alors il se rend au frigo, récupère le nécessaire à injection qu’il pose sur la table à côté d’elle, s’engouffrant dans la salle de bains pour récupérer de l’alcool. Il faut que sa peau soit propre. Il prend également du coton et revient vers elle. Il s’accroupit à côté d’elle, commence à ouvrir la seringue ainsi que le produit et puis, sceptique, il la regarde : « Combien d’insuline je dois t’injecter ? » Il y a des doses à respecter selon les patients, selon la crise, mais il est étranger à tout ça. Il se voit mal lui injecter toute l’ampoule, mais peut-être qu’elle a besoin de cela. Mieux vaut attendre pour être sûr. Et puis il baisse le pantalon de la jeune femme pour découvrir ses cuisses, nettoyant sa peau à l’aide du coton imbibé d’alcool. « Je vais te piquer dans la cuisse, c’est bon ? » Il considère que la trace de l’aiguille sera moins visible que sur le bras ou le ventre. Il n’hésite pas, il attend simplement son feu vert pour planter l’aiguille, alors qu’il pince la peau pour faire son injection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: le calme avant la tempête    

Revenir en haut Aller en bas
 

le calme avant la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]
» Le calme avant la tempête. [Solan & Luka]
» Le calme avant la tempête
» Le calme avant la tempête ?
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
let's hurt tonight :: Votre 1ère catégorie :: RP-